fbpx
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. En savoir +OK

Vieugy

Ce hameau de Seynod, symbole de l’accroissement démographique et urbain de la ville ces dernières décennies, a vu sa population décupler en 50 ans.

 

« Avant, ici, il y avait les vaches », sourit Laurence, 54 ans, habitante de Vieugy, qui se souvient d’être passée régulièrement par là quand elle était enfant, à une époque où la grande majorité des terrains de Vieugy étaient encore agricoles.

Quand on lui annonce que, Plan local d’urbanisme (PLU) à l’appui, l’expansion de Vieugy est terminée, au moins pour les 10 ou 20 prochaines années, elle marque un temps d’arrêt : « J’ai du mal à y croire. Ici, ça construit dès qu’il y a du vert disponible ».

La ville à la campagne

Difficile de lui donner tort, tant les champs ont été grignotés depuis une trentaine d’années par les maisons individuelles et les petits immeubles collectifs, dans ce hameau paisible de Seynod, au pied du Semnoz. Mais la municipalité de Seynod a bel et bien fait en sorte, cette fois, de bloquer l’urbanisation du hameau, en ne permettant plus à de nouvelles parcelles de devenir constructibles. Ce qui ne veut pas dire que de nouveaux chantiers n’interviendront pas encore au cœur du hameau, sur des parcelles déjà urbanisées ; mais en tout cas, de nouveaux hectares agricoles ne seront plus remplacés par des immeubles.

De quoi rassurer Roger, 81 ans, qui se satisfait de la taille atteinte aujourd’hui par Vieugy, et qui n’espère pas davantage de constructions. « On est à la ville mais on se sent quand même à la campagne », résume l’octogénaire.

Aucun résultat pour votre recherche.